Des marchés qui s’adaptent aux saisons

Publié dans S'approvisionner, par Association des marchés publics du Québec

Au Québec, à chaque changement de saison l’humeur des gens, la végétation, la longueur des journées et même les sports présentés à la télévision fluctuent en plus de la température. On devra maintenant ajouter à cette liste les thématiques de marchés publics et les produits locaux qui y sont présents! Chaque saison, il est possible de redécouvrir son marché public de quartier à travers les produits, les productrices et les producteurs, mais également grâce à l’ambiance générale et les activités qui ont lieu au printemps, en été, en automne ou en hiver!

Le printemps, ou le moment de gloire des semis et des semences

Quand il commence à être possible de sortir dehors sans faire d’engelures, que la neige fond et que les arbres bourgeonnent, les marchés publics s’activent. À la fin mars début avril, des marchés publics commencent déjà leur saison estivale et d’autres organisent des éditions spéciales de leur marché sous le thème de l’érable ou de Pâques. Cela dit, c’est surtout le temps de commencer le jardin et donc le temps des semences et des semis locaux. Plusieurs Fêtes des semences ont lieu et proposent à leur clientèle de garnir leur jardin pour profiter de la période des récoltes et de l’abondance, en août, directement dans leur cour arrière!

L’été : la saison des marchés publics

La saison estivale est sans contredit le moment fort de l’année pour les marchés publics au Québec. Dès la fin mai, des marchés partout au Québec commencent leur saison et les ouvertures se poursuivent jusqu’en juillet, alors que les marchés en Gaspésie—Île de la Madeleine et sur la Côte-Nord ouvrent souvent à la mi-juillet. C’est la période d’abondance : fromages, viandes, légumes, fruits, fines herbes, produits d’érable, miel, œufs, prêts-à-manger… il y a vraiment de tout en marché public et ces derniers deviennent des incontournables pour s’approvisionner localement. D’ailleurs, au début du mois d’août, chaque année, c’est la Semaine québécoise des marchés publics et donc le moment idéal pour aller en visiter pendant vos vacances au Québec, ou aller vous approvisionner à ceux de votre région!

L’automne et les marchés des récoltes

À l’automne, alors que ça commence à se rafraichir et que les petites laines deviennent nos meilleures amies, ce sont les marchés des récoltes qui commencent. Beaucoup de marchés restent ouverts jusqu’en octobre/novembre et c’est le temps idéal pour se procurer des produits que l’on pourra conserver pour consommer local à l’année. Bien sûr, c’est le temps de pommes et des citrouilles, mais il y a vraiment une abondance de produits locaux disponibles, selon les régions et les productrices et producteurs présents.

L’hiver, c’est le temps des Fêtes

À l’hiver, certains pourraient croire que les marchés publics arrêtent leurs activités et se préparent au printemps… Détrompez-vous! C’est le temps des Fêtes et plusieurs marchés s’animent au rythme des chansons de Noël et des bons petits pâtés. Chaque année, plusieurs marchés deviennent le lieu idéal pour magasiner des cadeaux gourmands. Parce que oui, même en hiver, les marchés publics regorgent de produits locaux, frais et délicieux!

Pour savoir quels produits sont disponibles selon les saisons, cet article explique en détails quels produits arrivent à quels moments de l’année et comment les conserver.

De toute évidence, les marchés publics sont l’ENDROIT où s’approvisionner localement à l’année! La page Facebook et Instagram de l’Association des marchés publics du Québec vous tiendra au courant de toutes ces activités de saison. Vous ne voulez surtout pas passer à côté!