Doux pour la santé, l’agneau du Québec!

Publié dans Articles Bas-Saint-Laurent, par Les Saveurs du Bas-Saint-Laurent

La viande d’agneau ou de mouton a sans doute été l’une des premières à être consommée par les humains et, dans certaines parties du monde, c’est toujours celle que l’on consomme le plus!

Domestiqué depuis fort longtemps, l’agneau est toujours l’animal de prédilection des populations pastorales de l’Asie centrale, de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, auxquelles il fournit laine, cuir, lait et viande.

Introduit en Amérique latine par les Espagnols lors de la conquête, il est rapidement adopté par les populations locales, tandis qu’aux États-Unis et au Canada, il reste marginal. En moyenne, un Québécois mange seulement un kilo d’agneau par année, principalement au printemps (agneau pascal), bien que le Québec soit le 2e plus grand producteur d’agneaux au Canada.

Pourtant, cette viande aux nombreuses vertus santé est une source riche en vitamines et minéraux.

Vitamine B2

Aussi connue sous le nom de riboflavine, la vitamine B2 joue un rôle dans le métabolisme de l’énergie de toutes les cellules. De plus, elle contribue à la croissance et à la réparation des tissus, à la production d’hormones et à la formation des globules rouges. La viande d’agneau en est une excellente source.

Vitamine B3

La viande d’agneau contient une quantité non négligeable de vitamine B3, appelée aussi niacine. Celle-ci participe à de nombreuses réactions métaboliques et contribue particulièrement à la production d’énergie à partir des aliments que nous ingérons. Elle participe aussi au processus de formation de l’ADN, permettant une croissance et un développement normaux.

Vitamine B12

La viande d’agneau est une excellente source de vitamine B12, qui, associée à la vitamine B9 (acide folique), contribue à la fabrication des globules rouges dans le sang, ainsi qu’à l’entretien des cellules nerveuses et des cellules fabriquant le tissu osseux.

Phosphore

Le gigot et la côte d’agneau sont d’excellentes sources de phosphore, qui constitue le deuxième minéral le plus abondant de l’organisme après le calcium et joue un rôle essentiel dans la formation et le maintien de la santé des os et des dents. Il participe par ailleurs à la croissance et à la régénérescence des tissus et aide à maintenir à la normale le pH du sang.

Zinc

L’agneau est une excellente source de zinc, qui participe notamment aux réactions immunitaires, à la fabrication du matériel génétique, à la perception du goût, à la cicatrisation des plaies et au développement du fœtus.

Fer

La viande d’agneau est une bonne source de fer pour l’homme (un peu moins pour la femme puisque leurs besoins respectifs en fer ne sont pas les mêmes). Essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang, le fer joue aussi un rôle dans la fabrication de nouvelles cellules, d’hormones et de neurotransmetteurs.

Acides gras monoinsaturés

La matière grasse de la viande d’agneau contient environ 44 % d’acides gras monoinsaturés, dont plus de 80 % est constitué d’acide oléique, qui permettrait de réguler le taux de cholestérol, en diminuant notamment le mauvais cholestérol (LDL cholestérol).

Sources