Où s’approvisionner?

Publié dans Articles Gaspésie, par Gaspésie Gourmande

C’est certain que lorsqu’on se lance le défi de manger plus localement, on va éventuellement se demander : bon, mes produits, où est-ce que je les achète ? Bien sûr, faire le choix d’acheter localement peut parfois nous demander de faire quelques arrêts et détour supplémentaires, mais surtout, c’est l’occasion de faire de belles rencontres et surtout d’être en contact avec ceux qui nous nourrissent. Le choix qu’on fait vont au-delà du simple achat, parce qu’acheter, c’est aussi une façon de s’exprimer et de voter. Et quand on choisit la tomate qui vient du village d’à côté plutôt que celle qui a fait des centaines de kilomètres, on démontre ce qui est important pour nous.

 Alors voilà, les principales options en matière d’approvisionnement qui s’offrent à nous afin de consommer les produits de la Gaspésie.

Sur place, directement chez les producteurs/transformateurs

S’approvisionner en circuits courts fait que le producteur, mais aussi le consommateur, bénéficieront d’un prix juste et équitable grâce à l’élimination des intermédiaires. En plus, c’est l’occasion de créer des liens et de rencontrer ceux qui produisent nos produits préférés. Ça nous permet aussi parfaire nos connaissances et de découvrir de nouveaux produits. On peut aller chercher notre bière directement à la microbrasserie, aller chercher du poisson frais à la poissonnerie, le miel chez l’apiculteur. En saison estivale, on peut s’abonner à un panier de légumes ou encore aller faire l’expérience de l’auto-cueillette. Dans la section Tour gourmand sur le site web de Gaspésie Gourmande, vous pouvez retrouver de façon géolocalisé sur la carte tous nos membres producteurs et transformateurs qui sont ouverts au public et voir ceux qui sont dans votre secteur. 

Dans les commerces

Évidemment, nos commerçant jouent eux aussi un rôle important pour nous faciliter la vie lorsqu’on achète des produits locaux. Ils sont aussi de plus en sensibles à cela et bon nombre d’entre eux font des efforts afin que les produits de la région se retrouvent sur leurs tablettes. Et si en épicerie vous cherchez un produit local et que vous ne le trouver pas, n’hésitez pas à en parler à votre épicier. Plus la demande est grande, plus il a de chances que des actions soient faites pour y répondre. Un peu partout en Gaspésie, plusieurs membres complices commerces de Gaspésie Gourmande se distinguent et proposent à leur clientèle toute une variété de produits gaspésiens. Pour les découvrir, c’est par ici !

Marchés publics

Les marchés publics sont toujours de belles occasions de découvrir plusieurs entreprises et produits dans un même endroit. Si vous avez envie d’aller vous promenez, il y a plusieurs marchés publics en Gaspésie, dont plusieurs se poursuivent jusqu’en octobre : Gaspé, Cap-Chat, Mont-Louis, New Carlisle et le Micromarché du Naufrageur. La plupart des marchés ont des pages Facebook alors il est facile d’avoir accès à tous les détails. 

Boutiques en ligne

Hé oui, de plus en plus, et surtout depuis la pandémie, l’achat en ligne est une nouvelle façon de s’approvisionner localement. Il y a aussi plusieurs entreprises ont des boutiques en ligne et permettent la vente partout en Gaspésie et au Québec, on peut par exemple penser à Un Océan de Saveurs, Couleur Chocolat et Transformation d’algues Seabiosis. Gaspésie Gourmande a aussi une boutique en ligne qui met propose plus de 130 produits gaspésiens.

 Il y a aussi des nouveaux joueurs qui sont de véritables marchés d’alimentation en ligne, comme Maturin | Marché numérique de l’alimentation où on retrouve plusieurs produits d’entreprises gaspésiennes. La principale différence est que Maturin offre aussi des produits frais, comme du fromage et de la viande qu’on peut se faire livrer partout dans la province.

 Les initiatives communautaires

Il ne faut pas non plus oublier les initiatives citoyennes et communautaires. Parfois, plusieurs jardiniers du dimanche ont des surplus ! Ça vaut la peine de s’informer pour éviter le gaspillage alimentaire. Les groupes Facebook peuvent être des sources intéressantes d’information et de partage dans les différents secteurs de la Gaspésie.

 Chez soi

Et finalement, il ne faut pas oublier que nous pouvons nous-même faire notre part ! La saison du jardinage tire à sa fin, mais quand on s’emménage un potager, on peut facilement produire une partie de nos légumes et peut-être même faire des provisions pour l’hiver. Il n’est pas trop tard non plus pour planter des légumes qui apprécient les températures plus fraîches, comme les épinards, le kale et les radis. On peut avoir quelques poules à la maison pour avoir des œufs frais, planter des arbres fruitiers adaptés à notre climat, faire pousser des fines herbes pour aromatiser nos plats. Il suffit d’avoir envie d’essayer et de se lancer ! On est vraiment fiers lorsqu’en plein hiver on s’ouvre un petit pot de coulis de framboises qu’on a récoltées et qu’on savoure un peu de l’été en janvier.